SOFTFLUENT

La qualité logicielle et le développement d'applications métiers

SOFTFLUENT

Fondée il y a près de 17 ans par d’anciens consultants Microsoft, SoftFluent c’est une équipe d’experts reconnus sur les technologies Microsoft, la qualité logicielle et le développement d’applications métiers incluant l’éco-conception des logiciels.

SoftFluent compte aujourd’hui 80 collaborateurs experts en développement .NET, qui accompagnent tous les jours de nombreux clients grands comptes, ETI, éditeurs et start-up sur toute la chaine de valeur avec :

  • Un pôle consulting et une force de conseil de haut niveau : Schéma Directeur, Audit de code, Due Diligence, CTO as Service, R&D as Service
  • Un pôle développement applicatif : modernisation d’applications, logiciels sur mesure, migration vers le Cloud Azure, méthodologies agiles, processus DevOps.

Grâce à l’expérience de ses consultants en architecture applicative web, mobiles ou client-riche connectés dans des environnements complexes tant On Premise que Cloud, SoftFluent accompagne ses clients sur l’ensemble des projets IT, dans son centre de services ou en assistance technique sur site pour étoffer votre équipe. Découvrez les bonnes pratiques de développement, leur conseils à destination des décideurs IT ou encore les astuces des consultants sur le blog.

SoftFluent a également à cœur de s’engager pour des causes humanitaires et de mettre ses compétences au service de la santé auprès d’acteurs comme Stago ou EIG. SoftFluent a notamment collaboré avec les hôpitaux de Chartres pour développer un outil numérique permettant d’améliorer durablement le confort en réanimation.

Au-delà de son activité d’ESN innovante, SoftFluent a enrichi son offre d’un savoir-faire en transformation digitale et en édition de logiciels de productivité, avec des offres novatrices portées par ses filiales avec notamment : Abeee, une solution RH d’intégration et de fidélisation et RowShare, un produit collaboratif pour collecter et visualiser l’information en toute confidentialité.

Les collaborateurs sont actionnaires de l’entreprise au travers d’un FCPE et peuvent ainsi participer à sa stratégie de développement.

D’ailleurs, leur participation à Great Place to Work et les élections aux palmarès en 2016 (moins de 50 salariés) puis en 2020 (plus de 50 salariés) reflètent la politique de gestion des ressources humaines, qui place l’humain au cœur de la réussite de l’entreprise

Informations pratiques

Pour en savoir plus : www.softfluent.fr

SEMAINE DU CERVEAU

DU 12 AU 21 MARS 2022

LA SEMAINE DU CERVEAU

Sophia Antipolis célèbre la Semaine du Cerveau ! 

Un événement planétaire de culture scientifique.


Elle est organisée en France depuis 22 ans, au mois de mars, sous l’égide de la Société Française des Neurosciences qui regroupe tous les chercheurs en neurosciences, et, en Europe, avec la fondation DANA et la Fédération des Sociétés de Neurosciences Européennes (FENS).

La "Semaine du Cerveau"

Les objectifs de la Semaine du Cerveau sur la Côte d’Azur sont :
– Promouvoir les sciences auprès du public des découvertes scientifiques récentes sur le cerveau et les neurosciences. Rendre accessible à un large public, étudiants, lycéens, collégiens, les enjeux et les avancées de la recherche scientifique dans le domaine des neurosciences

– Faire connaitre la recherche scientifique sur le cerveau et les neurosciences au grand public pour inciter le grand public à soutenir activement la recherche scientifique en neurosciences en France.

– Susciter des vocations pour les études et les carrières scientifiques auprès des jeunes lycéens et collégiens.

– Apporter un soutien pédagogique et éducatif dans l’éveil scientifique des élèves grâce à l’intervention de chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et doctorants dans les établissements scolaires (collège, lycées)

– Valoriser le dynamisme des équipes de recherche en neurosciences de la région en proposant l’édition locale d’un évènement de culture scientifique d’ampleur internationale.

La conférence inaugurale

« Éthique, Cerveau et Intelligence Artificielle : un réseau d’explications ? »

Samedi 12 mars 2022 de 17h00 à 19h00 au  Pôle Culturel Auguste Escoffier de Villeneuve-Loubet (salle Kénin)

Pass vaccinal obligatoire

 

En présence du Dr Serena Villata, chercheuse au CNRS, Directrice Scientifique Adjointe du 3IA Côte d’Azur et titulaire de la chaire 3IA sur l’argumentation artificielle pour les humains. Nous essaierons de comprendre comment les algorithmes IA nous aident à prendre des décisions et à mener certaines tâches complexes dans notre vie quotidienne, si les décisions que les IA nous proposent sont des décisions biaisées. Nous verrons également quels sont les biais présents dans les applications IA et comment éviter ces biais, les gérer. 

Cette conférence sera suivie d’une table ronde avec des chercheur(e)s, apportant un point de vue économique et juridique.

Dr Frédéric Marty, chercheur au GREDEG, CNRS-Université Côte d’Azur.

Julie Charpenet, doctorante en droit, Institut 3IA Côte d’Azur, programme de recherche Deep Law for Tech (DL4T).

La table ronde sera animée par le Dr Florence Tressols, cheffe de projets numériques & intelligence artificielle à la MIA.

L’économie comportementale a pu étudier, notamment grâce aux apports de la psychologie, de nombreux biais dans les décisions humaines. Ces biais peuvent conduire à des décisions qui ne vont pas dans le sens d’un comportement rationnel maximisateur de l’utilité que l’on prête à l’homo oeconomicus. Des architectures de choix trompeuses peuvent être développées pour exploiter ces biais et conduire les individus à prendre des décisions contraires à leurs intérêts. On parle alors de dark patterns. Le recours à l’intelligence artificielle peut faire craindre le développement d’architectures de choix trompeuses augmentées, en ce qu’elles pourraient être à la fois plus personnalisées et dynamiques, en ce qu’elles pourraient s’adapter au comportement observé. 

Il s’agit donc dans le cadre de cette intervention de présenter les biais décisionnels, la façon dont ils peuvent être exploités au détriment des utilisateurs de services numériques et finalement les éventuelles contre-mesures qui peuvent être développées.

Cet événement est organisé en partenariat avec la Maison de l’Intelligence Artificielle et l’Institut 3IA Côte d’Azur.

La semaine du cerveau à la Maison de l'Intelligence Artificielle
  • Un cycle de 4 conférences se tiendra à la Maison de l’Intelligence Artificielle

 

Lundi 14 Mars 2022 de 12h15-13h15

La MIA, un lieu public d’acculturation aux Intelligences Artificielles.

Pr Margarida Romero, professeur affiliée au laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Education (LINE) de l’Université Côte d’Azur.

Dr Florence Tressols, cheffe de projets numériques & intelligence artificielle à la MIA.

En partenariat avec le laboratoire LINE-Projet Arc en Ciel et l’Université Laval de Québec (Canada)

Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-la-mia-un-lieu-public-dacculturation-aux-intelligences-artificielles-287895371807

Mardi 15 Mars 2022 de 12h15-13h15

Les Neurosciences au service des Intelligences Artificielles.

Pr Benoit Miramond, chercheur au laboratoire LEAT, CNRS- Université Côte d’Azur, membre du conseil scientifique de l’Institut Neuromod.

Artem Muliakof, doctorant au laboratoire LEAT, CNRS-Université Côte d’Azur.

En partenariat avec l’Institut Neuromod
Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-les-neurosciences-au-service-des-intelligences-artificielles-287903175147

 

Mercredi 16 Mars 2022 de 12h15-13h15
Les Intelligences Artificielles au service des Neurosciences.
Dr Patricia Reynaud-Bouret, directrice de recherche au Laboratoire JAD, CNRS-Université Côte d’Azur et directrice de l’Institut NeuroMod, médaillée d’argent CNRS 2021
Dr Valéria Manera, Equipe CoBTeK de l’Université Côte d’Azur, membre du conseil scientifique de l’Institut Neuromod.
En partenariat avec l’Institut Neuromod
Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-les-intelligences-artificielles-au-service-des-neurosciences-287917307417

Vendredi 18 Mars 2022 de 12h15-13h15 (en distanciel uniquement)
Conséquences des usages numériques sur la mémoire et les apprentissages.
Pr Francis Eustache,
neuropsychologue, directeur du laboratoire Inserm Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine, professeur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et président du conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires.
Pr Jean-Gabriel Ganascia,
informaticien et philosophe, est professeur à la faculté des sciences de Sorbonne Université, chercheur au LIP6 (Laboratoire d’Informatique de l’université Paris 6) où il dirige l’équipe ACASA (Agents Cognitifs et Apprentissage Symbolique Automatique), directeur adjoint du Labex OBVIL et membre du conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires.
En partenariat avec l’Observatoire B2V des Mémoires

 

  • Journée pédagogique sur l’IA

Ateliers scientifiques et démonstrations
Cette journée sera réalisée dans le cadre du projet Arc-en-ciel. Projet initié par le CD06, soutenu par le Rectorat de l’académie de Nice, UCA, Inria, CNRS et porté par la MIA dont l’objectif est de sensibiliser 75% des collégiens & des collégiennes des Alpes-Maritimes aux intelligences artificielles à l’horizon 2023. Des ateliers ludiques sont proposés en correspondance avec les thématiques abordées à la MIA pendant la semaine du cerveau.

1- Atelier scientifique sur « L’Evolution des méthodes d’apprentissage cognitif à l’ère numérique », conçu en partenariat avec le laboratoire LINE et le Msc Smart-EdTech de l’Université Côte d’Azur.

 

2- Atelier scientifique sur « IA & biologie, une histoire d’amour qui a débuté il y a 78 ans », conçu en partenariat avec le Pr Benoit Miramond (LEAT & 3IA Côte d’Azur).

L’intelligence Artificielle qui se développe aujourd’hui est née d’une inspiration biologique dont les traces tendent lentement à s’effacer. Le cerveau biologique reste pourtant le seul gardien de la véritable intelligence.

L’IA bio-inspirée explore cette voie différente de l’IA par une étude croisée des neurosciences et de l’apprentissage machine. Elle représente une discipline forte de l’institut 3IA Côte d’Azur et sera présentée par l’une de ses chaires, le Pr. Benoit Miramond du laboratoire LEAT de l’Université Côte d’Azur.

 

3- Atelier scientifique sur « Cerveau et IA », conçu en partenariat avec l’Institut Neuromod.


La semaine du cerveau fait son cinéma

Un film-documentaire de Jean-Stéphane Bron, « Cinq nouvelles du cerveau » (2022) sera présenté:

  • Jeudi 17 mars 2022 à 19h00 au Pôle Culturel Auguste Escoffier de Villeneuve-Loubet (salle Kénin)

  • Lundi 21 Mars 2022 à 20h30 au Cinéma de Valbonne « Les Visiteurs du soir » 

Un documentaire passionnant qui nous plonge au cœur de la science d’aujourd’hui, à la découverte des travaux de cinq scientifiques, au croisement entre le cerveau, la conscience et l’intelligence artificielle.

Pourra-t-on répliquer le cerveau biologique sur ordinateur ?
Les robots peuvent-ils avoir une conscience ?
L’humanité n’est-elle qu’une étape de l’évolution ?
Jusqu’où la science peut-elle transformer le monde ?

Autant de questions auxquelles le film tente de répondre en dessinant la carte d’un futur aussi fascinant qu’inquiétant.

Au cinéma de Valbonne, la projection sera suivie d’un débat avec 2 chercheurs, le Pr Frédéric Précioso, chercheur au laboratoire I3S, CNRS-Université Côte d’Azur, spécialiste de l’Intelligence Artificielle et le Dr Ingrid Bethus, enseignante-chercheure à l’IPMC, CNRS-Université Côte d’Azur, spécialiste des sciences cognitives.

Le débat après la projection sera animé par le Dr Florence Tressols, cheffe de projets numériques & intelligence artificielle à la MIA.

En partenariat avec la Maison de l’Intelligence Artificielle et l’Institut Neuromod.

Pour s’inscrire : https://www.eventbrite.fr/e/billets-cinq-nouvelles-du-cerveau-de-jean-stephane-bron-287986965767

Pour tous nos événements, le pass vaccinal est obligatoire

REQUIREMENT YOGI

Une solution logicielle de gestion de cahier des charges

REQUIREMENT YOGI

Requirement Yogi a été créée par Adrien Ragot en 2013. L’entreprise d’origine lyonnaise offre une solution logicielle de gestion de cahier des charges a choisi Sophia Antipolis comme nouvelle base de son développement.

Requirement Yogi permet, dans le cadre de spécifications nombreuses et complexes, de simplifier la navigation et de faciliter le suivi des exigences. Une solution qui se différencie de grands éditeurs, notamment grâce à l’agilité des solutions proposées mais aussi par le fait de pouvoir offrir un outil personnalisable et disponible dans le cloud.

En effet, les chefs de projets ont tendance à utiliser Word pour les cahiers des charges avec de nombreuses spécifications, tellements techniques que ces dossiers comportent parfois des milliers de pages. La solution proposée par Requirement Yogi est donc un véritable logiciels-métier qui permet de gagner un temps décisif, tout en respectant et simplifiant l’ensemble du processus des cahiers des charges, et la satisfaction du client.

Parmis les différentes étapes d’intégration, la solution proposée par Requirement Yogi permet de rédiger les exigences en texte libre dans un intranet (Atlassian Confluence), les annoter avec des numéros séquentiels et des propriétés, puis de les intégrer dans une deuxième phase grâce à l’outil Jira, pour gérer les demandes de changement, avec en parrallèle Confluence pour gérer la documentation statique. La solution fournit peut-être directement intégrée avec des outils externes, comme par exemple ReqIF, la norme XML d’échange d’exigences. La dernière phase conduira donc à la gestion des plans de test en texte libre avec des images et des explications, tout en s’assurant que toutes les spécifications sont remplies.

 

Requirement Yogi intervient donc dans la gestion de projets complexes où l’utilisation d’un logiciel est indispensable, tout particulièrement dans les secteurs comme l’industrie, l’aéronautique, le spatial, l’automobile ou la banque.

 

Pour Requirement Yogi, s’implanter à Sophia Antipolis pour conforter son développement est le gage d’un territoire qui puisse combiner expertise technologique et esprit entrepreneurial, dans un bassin d’emploi de trente mille personnes hautement qualifiées, avec une forte orientation internationale, qui offre un cadre de vie moins dense sur le plan urbanistique.

Au-delà de sa récente implantation, Requirement Yogi envisage donc plusieurs recrutements d’ici 2023 pour répondre à sa demande croissante et compléter l’équipe actuelle qui est composée de trois personnes.

Une implantation réalisable grâce à l’accompagnement apporté par Team Côte D’azur, l’agence de développement économique du département dédiée au développement de l’investissement exogène, de la captation d’entreprises, de talents, de la création d’emplois et de richesses dans l’écosystème local qui rendent possibles les projets d’implantation d’entreprises et en font un succès. 

Informations pratiques

En savoir plus sur Requirement Yogi sur : https://www.requirementyogi.com/

L'HUMAIN AU RISQUE DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Evènement

l'humain au risque de l'intelligence artificielle

Sophia Antipolis vous donne rendez-vous pour cette conférence le vendredi 19 Novembre à 17h30 au Centre International de Valbonne à Sophia Antipolis.
La conférence sera aussi diffusée en live sur cette page. 
 
PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE 
L'humain au risque de l'intelligence artificielle par Juliette DUQUESNE
Présentée comme la solution idéale à de nombreux maux, l’intelligence artificielle a toutefois des limites, dont une essentielle : la pollution liée au numérique.

Cette intervention sera animée par Juliette Duquesne, journaliste indépendante spécialisée dans les thématiques environnementales et économiques. Elle a créé avec Pierre Rabhi une collection de livres : Carnets d’alerte et un média en ligne du même nom. Chaque enquête dure un an : plus de 60 personnes interrogées, chaque chiffre sourcé. Auparavant, Juliette Duquesne a travaillé une dizaine d’années pour le journal de TF1.

Pour un monde moins numérique et plus éthique

Que cache au juste l’intelligence artificielle ? Pierre Rabhi nous rappelle qu’elle est avant tout fille de l’aptitude humaine. Les ordinateurs n’ont ni intelligence propre ni états d’âme: ils sont surtout d’incroyables machines à calculer. Tandis que les entreprises rivalisent d’imagination pour les récolter afin de cibler leur publicité, certains Etats les utilisent pour surveiller les citoyens. 

L’enquête de Juliette Duquesne montre que l’IA, mise en oeuvre dans de multiples secteurs de notre société, présente en outre des risques insidieux que la plupart d’entre nous ignorent. 

Est-il alors possible de construire un monde numérique moins envahissant, plus sobre, libre et convivial ? Des solutions existent, déjà expérimentées par la société civile, que nous proposera Juliette Duquesne lors de cette intervention. 

Informations pratiques

PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

Conférence gratuite ouverte au public – Pas d’inscription requise

En présentiel (places limitées) : 

Centre International de Valbonne

190 Rue Frédéric Mistral,

06560 Sophia Antipolis

Distanciel direct : 

Chaîne Youtube “Sophia Antipolis”

Suivre le direct ci-dessous