VISION ET HISTOIRE

Notre histoire

De 1969 à nos jours

Sophia Antipolis fut pensée en 1969 par le sénateur Pierre Laffitte, comme une cité de la science et de la sagesse

La création de la technopole a déclenché la naissance d’un véritable poumon vert. D’un vaste plateau aride est née une technopole couverte à 90% d’espaces verts, 2 500 entreprises pesant aujourd’hui plus de 5.6 Mds d’Euros et employant plus de 38 000 salariés sont venues s’installer. 

ORIGINES

Sophia Antipolis est un nom d’origine grecque : Sophia signifiant la sagesse et Antipolis la ville d’Antibes mais également le concept de créativité « hors de la ville ». Elle est construite dès son origine d’après un concept fort : la « fertilisation croisée » entre chercheurs du monde entier, ingénieursenseignants et leaders industriels. Les pouvoirs publics ont été le moteur de développement de la technopole, faisant émerger le potentiel de ce projet. 

ORGANISATION ET STRUCTURATION

Dès son lancement, le Syndicat Mixte de Sophia-Antipolis (SYMISA) a comme ambition de maîtriser cette croissance en créant des zones de bureaux et des zones résidentielles, tout en maintenant une proportion d’espaces verts très importante. Les premiers 1 500 hectares d’espaces verts ont été rapidement aménagés en parcs départementaux ouverts au public, tandis que le sommet des collines est protégé par une interdiction d’y construire. La chaîne de l’innovation se poursuit avec l’arrivée des acteurs de l’accompagnement d’entreprise comme les incubateurs, les pôles de compétitivité, ou encore la création du Business Pôle et du Campus SophiaTech

UNE TECHNOPOLE
EN CROISSANCE​

Depuis l’implantation de la première entreprise en 1974, Sophia Antipolis a connu une croissance exogène et bénéficié de la révolution informatique dès les années 1980 ainsi que de l’accueil de grands groupes (Air France, France Télécom – futur Orange, Thomson Cintra ASM – futur Thalès, Amadeus ou GSF par exemple). Le rayonnement international et la qualité de vie attirent aussi des entreprises américaines (Rohm & Haas, Digital Equipment, IBM, Accenture).  Depuis la fin des années 1990 et à l’arrivée de la 1000e entreprise, la technopole a poursuivi son développement économique. Ce sont ainsi plus de 2 500 entreprises qui sont implantées sur Sophia Antipolis.

D'hier à aujourd'hui

Les dates clés de Sophia Antipolis

1960

Un quartier latin aux champs

Ingénieur au corps des Mines et Sous-Directeur de l’Ecole des Mines, Pierre Laffitte publie un article dans Le Monde pour appeler à une décentralisation de la matière grise à travers une « antenne agreste de la capitale ». L’idée est lancée.

1960
1968

Délocalisation de L’Ecole des Mines de Paris

Le Ministre de l’Industrie écrit au Préfet des Alpes Maritimes pour réserver un terrain de 10 hectares sur la zone d’activité prévue au Nord d’Antibes, dans le but d’y installer des Centres de Recherche de l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris.

1968
1969

Association Sophia Antipolis

Le 21 juillet, l’histoire officielle de la technopole débute avec la naissance de l’Association Sophia Antipolis.

1969
1970

Création du GIE SAVALOR

Le Groupement d’Intérêt Economique privé sans but lucratif SAVALOR (Sophia Antipolis Valorisation) est créé pour acquérir des terrains sur le plateau de Valbonne.

1970
1973

ZAD et premier achat de terrain

  • L’État crée une Zone d’Aménagement Différé de 2400 ha au cœur des parcs naturels de la Valmasque et de la Brague.
  • L’Oréal acquiert un terrain pour implanter un centre de recherche en dermatologie.
1973
1974

Arrivée de la première entreprise : ARLAB FRANLAB

Franlab est une filiale de l’Institut Français du Pétrole, alors qu’Arlab (filiale de l’Ecole des Mines) se spécialise dans la gestion des ressources en eau. Eau, énergie et gestion raisonnée de l’espace : 35 ans d’avance sur les problématiques de l’Environnement.

1974
1976

L’école des Mines s’installe à SOPHIA ANTIPOLIS

L’école débarque au cœur de la technopole et y installe ses centres de recherche.

1976
1977

Arrivée d’Air France  

Le Centre informatique de Valbonne est l’un des quatre centres informatiques d’Air France-KLM avec ceux, de Toulouse, de Paris et d’Amsterdam. C’est également le plus important centre de données du groupe qui en compte trois.

1977
1980

Arrivée de Digital Equipment

Ce pionnier de l’informatique crée l’événement en décidant d’installer à Sophia son centre Technique en Europe. A la fin des années 90 il sera l’un des plus importants employeurs du parc. C’est le début de l’implantation de grandes sociétés américaines.

1980
1982

Arrivée de la 100ème société

1982
1983

Création du centre de recherche Inria Sophia Antipolis

L’Inria est l’institut national de recherche en sciences et technologies du numérique. La recherche de rang mondial, l’innovation technologique et le risque entrepreneurial constituent son ADN.

1983
1984-ok-min.jpg
1984

Création de la « Fondation SOPHIA ANTIPOLIS » et inauguration de l’INRIA

La Fondation Sophia Antipolis soutient des projets de recherche et d’innovation à travers ses actions de levées de fonds en faveur du mécénat et des donations.

1984
1988

Arrivée d’Amadeus et ETSI

  • Inauguration du centre Amadeus
  • Implantation de l’ETSI, European Telecommunications Standards Institute (2G /3G / 4G).
1988
1989

Création des réseaux d’influence 

Les premiers réseaux se créent pour favoriser les liens entre les entreprises et les synergies entre les secteurs d’activités, concrétisant ainsi un peu plus la vision initiale : Club des Dirigeants, Club Hi Tech, Club Sophia Start up,…

1989
1991

Création de l’association Telecom Valley

qui compte aujourd’hui 160 membres

1991
1992

Implantation du CNRS

1992
1994-ok-min.png
1994

Les jeux de Sophia Antipolis

  • Création des Jeux de Sophia Antipolis qui connait un grand succès en permet aux Sophipolitains de se rencontrer autour d’événements sportifs.
  • Ouverture du Technology Lab d’Accenture de Sophia Antipolis.
1994
1996

La reprise a sonné

Les années Internet vont démarrer et donner un nouveau visage au parc avec l’arrivée de géants comme Ascend, Allied Signal, Sun ou Lucent Technologies. Le « Yahoo français » le portail Voila voit le jour à Sophia.

1996
1997

Création de ASK la technologie sans contact

Installée sur le parc, la société va devenir le leader mondial des produits d’identification issus de la technologie dite « sans contact ».

1997
1999

Arrivée de la 1 000ème société

Emergence de 3 pôles de compétence : les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les sciences du vivant et les sciences de l’environnement.

1999
2000

Arrivée de Toyota et d’ARM

  • Toyota inaugure sur le site son centre européen de design automobile.
  • Arrivée d’ARM sur la technopole qui installe ainsi un “centre stratégique pour le développement de nouveaux produits”
2000
2001

Arrivée de Cisco et de l’incubateur PACA EST

Ouverture du Technology Center Cisco et création de l’Incubateur PACA EST.

2001
2002

Du nouveau

  • Le centre de dermatologie créé à Sophia par l’Oréal s’associe à Nestlé et créé son principal centre de R&D, c’est la naissance de Galderma.
  • Création de Sophia Business Angels et création de la CASA.
2002
2004

l’INRA ouvre ses portes

L’Institut National de Recherche Agronomique ouvre un pôle de recherche majeur notamment en Santé des Plantes et transfère ses recherches menées à Biot.

2004
2005

Création du pôle de compétitivité « Solutions Communicantes Sécurisées »

qui compte aujourd’hui 320 membres. 

2005
2008

Lancement de Sophia vision

Réflexion et prospective pour Sophia, démarche partenariale avec les acteurs économiques, académiques et institutionnels.

2008
2009

ARRIVÉE DE IBM et CRÉATION DE SKEMA

  • Avec le rachat d’Ilog, IBM s’offre l’un des derniers grands éditeurs de logiciels français disposant d’une carrure internationale.
  • Inauguration de SKEMA Business School.
2009
2011

Une année bien remplie

  • Nvidia rachète ICERA et passe à 140 personnes en 2 ans.
  • Samsung arrive à Sophia Antipolis avec le rachat de CSR (Cambridge Silicon Radio).
  • Inauguration du campus Sophi@Tech et création du Business Pôle.
  • Dévoilement du projet Sophia Antipolis 2030 à l’occasion du MIPIM.
2011
2012

Campus SophiaTech, Business Pôle et Sophia 2030

  • Inauguration du campus SophiaTech
  • Création du Business Pôle, première pépinière d’entreprises de la technopole
  • Samsung arrive à Sophia avec le rachat de CSR (Cambridge Silicon Radio).
  • Dévoilement du projet Sophia Antipolis 2030 à l’occasion du MIPIM.
2012
2013

Au cœur l’innovation

  • Arrivée de Magnetti Marelli & Bosch.
  • Projet Côte 121 retenu pour les nouveaux aménagements de Sophia 2030.
2013
2014

Arrivée de Huawei et Freescale

  • Le groupe chinois Huawei utilise l’écosystème de la technopole autour de la microélectronique, du traitement de l’image et des objets connectés pour renforcer sa recherche-développement.
  • Freescale s’installe dans les anciens locaux de Samsung.
2014
2015

Arrivée de nouveaux acteurs

  • Création d’Université Côte d’Azur.
  • Qualcomm rachète EPCOS et Bosh Vision Tech s’installe sur la technopole.
  • Ouverture du Interactive Innovation Center d’Accenture.
2015
2016

Un label d’excellence pour l’enseignement supérieur et la recherche

Labellisation IDEX pour Université Côte d’Azur pour son projet “UCA Jedi” (580 M€). 

2016
2017

Arrivée d’un géant

  • En installant son centre de R&D sur la technopole, Renault compte utiliser les compétences présentes et l’écosystème de l’innovation. 
  • Inauguration de la Mouratoglou Tennis Academy.
2017
2018

Les projets

  • Arrivée de Symphony, Nuvisan et Syneos.
  • Première édition du SophI.A. summit sur l’intelligence artificielle.
  • Dévoilement du projet Ecotone Antibes qui sera réalisé sur la zone des Trois Moulins.
  • Sophia Antipolis préselectionnée pour accueillir un Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle.
2018