Les Mécènes de la Fondation Sophia Antipolis

Fondation Sophia Antipolis

Les Mécènes

En ce début d’année 2024, la Fondation Sophia Antipolis remercie ses mécènes :

 

  • Arthur Loyd Nice Sophia Antipolis, Conseil en immobilier d’entreprises,
  • CG Finance, Société indépendante de conseil en gestion de patrimoine,
  • GSF, spécialiste de la propreté et des prestations multiservices,
  • Locopro, Conseil en immobilier d’entreprises,
  • Travel Planet, Solution de gestion de voyages d’affaires des moyennes et grandes entreprises.
Mécène PLATINIUM
Mécène PLATINIUM
Mécène GOLD
Mécène SILVER
Mécène SILVER

Rejoindre le club des mécènes de la Fondation Sophia Antipolis c’est participer au rayonnement de la technopole Sophia Antipolis en France et à l’international.

La technopole est une référence en matière d’excellence scientifique.

La marque Sophia Antipolis est porteuse des valeurs de développement durable et d’innovation responsable ; elle met l’homme au centre de chaque réflexion.

La Fondation est également soutenue par les partenaires institutionnels : Syndicat Mixte Sophia Antipolis, Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur, Département des Alpes Maritimes, Région Sud, Communauté d’Agglomération Cannes Pays de Lérins

Sophia Antipolis, Fondation Sophia Antipolis, Tech for Humanity…

Evroc - futur cloud européen

Sophia Antipolis

Avec evroc, le futur cloud européen va se concevoir à Sophia Antipolis

Sophia Antipolis, laboratoire de la nouvelle ère du cloud européen ? C’est ce que promet l’implantation en décembre dernier dans la technopole du centre R&D d’evroc. Il s’agit d’une startup suédoise qui s’est donnée comme objectif de faire entrer l’Europe dans une nouvelle ère du cloud et d’ouvrir la prochaine phase de la révolution de l’IA. 

 

Sur cette ambition, evroc a déjà réussi l’an dernier un tour de table de pré-amorçage de 13 M€. Elle compte maintenant lever 3 milliards d’euros dans les deux prochaines années et vise en 2028 une infrastructure de huit datacenters en Europe avec un effectif de 3.000 personnes (1.000 en France) pour un investissement de 10 milliards d’euros. 

Directeur du centre de R&D, Victor Ericksson, un ancien de Sophia Antipolis

Un programme de grande ampleur qui a déjà été lancé début décembre avec la construction d’un premier datacenter “modèle” près de l’aéroport de Stockholm pour un montant de 600 M€. Mais c’est dans la technopole, qu’evroc, accompagnée par la Fondation Sophia Antipolis, va assurer la R&D de son projet. Elle a pour cela engagé le recrutement de cinquante ingénieurs de haut niveau dans les 12 prochains mois. 

 

Nommé en décembre, Victor Ericksson a été chargé de relever le défi du recrutement des meilleurs talents, un point essentiel, et celui de créer à partir d’une feuille blanche les outils de ce cloud hyperscale. Vétéran de la transformation cloud, le nouveau Directeur de l’Engineering a débuté sa carrière à Sophia Antipolis, en passant 8 ans au service clients du cabinet Global Architecture & Core Technology d’Accenture. Il a travaillé ensuite dans des applications cloud pour des services financiers, des organismes gouvernementaux et a piloté de grosses équipes. L’homme de la situation.

 

Directeur du centre de R&D, Victor Ericksson, un ancien de Sophia Antipolis

“La mission d’evroc”, explique-t-il, “dépasse de loin la construction d’un cloud hyperscale à partir de zéro. Il s’agit de transformer l’infrastructure numérique de l’Europe en mettant au cœur la sécurité, la souveraineté et la durabilité. Se lancer dans ce voyage monumental aux côtés des esprits les plus brillants de notre industrie est pour moi un véritable privilège.”

 

Les travaux de R&D qui seront menés à Sophia Antipolis ? “Sophia sera un centre de développement de génie logiciel axé sur les produits”, poursuit Victor Ericksson. “Des produits qui sont encore en développement, mais qui seront probablement fondamentaux et transversaux. En d’autres termes, des produits qui seront utilisés dans une gamme d’autres produits.”

 

“Comme cela a été dit, nous construisons tout à partir de zéro, y compris les bâtiments physiques du centre de données, le réseau, l’infrastructure ainsi que les logiciels. Mais il convient de souligner que nous exploitons beaucoup l’open source. Nous ne construisons donc pas tout nous-mêmes, et nous ne consommons pas non plus les services d’autres sociétés.”

 

Le principal défi ? “Avancer au rythme que nous souhaitons. C’est pourquoi il sera si important de recruter les bons talents.” Quels types de profils ? “Les rôles mentionnés sont tous des ingénieurs logiciels axés sur la plate-forme technique de niveau inférieur”. 

Au-delà de la souveraineté européenne, quelle nouveauté evroc compte-t-elle apporter par rapport aux grands acteurs actuels du cloud ? “Le grand différenciateur réside dans l’accent mis sur la durabilité, donc sur l’utilisation d’énergies propres et des technologies les plus économes en énergie que nous puissions trouver. C’est également l’une des principales raisons pour lesquelles nous le faisons nous-mêmes. Nous voulons garantir que nous construisons bien pour une énergie propre et durable”.

Smile, Leader européen de l'open source

Sophia Antipolis

Smile, Leader européen de l'open source​

Bonjour Smile. Bonjour le leader européen de l’open source. Accompagné par la Fondation Sophia Antipolis, il vient de poser un pied à Sophia Antipolis. Entreprise française avec 2.000 Smiliens présents dans 9 pays, Smile a ouvert dans la technopole une agence pour se rapprocher de ses clients et de leurs projets de transformation digitale. Des entreprises qui, pour la refonte d’un site, d’un intranet ou la mise en place d’une plateforme de gestion documentaire ou d’outils connectés, font le choix de l’intégration et de l’infogérance de solutions open source.

Cette opération s’inscrit dans le nouveau plan stratégique “Open Up” engagé en mars 2023 par Smile en vue de poursuivre sur les trois prochaines années un rythme de croissance à deux chiffres et de réaliser un CA de 250 millions d’euros. Account Manager de cette nouvelle agence, Sarah Trabelsi, explique pourquoi cette implantation dans la première technopole d’Europe.

Quelle est la particularité de Smile ?

“Nous sommes une ESN (Entreprise de Services Numériques). Notre particularité consiste à travailler essentiellement sur les technologies Open Source. Nous sommes donc très impliqués dans cette communauté. Ce qui nous permet d’avoir une influence sur la “road map” des logiciels open source et de savoir comment ces technologies vont évoluer.”
“Autre point de différenciation, grâce à l’open source, nous pouvons proposer un ensemble de solutions sans coût de licence avec une valorisation directe du travail effectué. Nous sommes capables d’accompagner le client sur tout son parcours, de A jusqu’à Z, de la partie hardware à la transformation digitale.”
“Une équipe conseil peut l’accompagner et l’aider à améliorer la conception de son projet puis à le mettre en place. Chaque solution est adaptée au besoin du client qui peut bénéficier des meilleures technologies d’open source pour sa transformation digitale dans des activités allant de la supply chain au Big Data en passant par la relation clients, la relation fournisseurs, les ressources humaines…”

Que comptez-vous faire à Sophia Antipolis ?

“Nous avons déjà des clients sur la technopole comme Amadeus et plus largement sur la Côte d’Azur comme la SBM à Monte-Carlo. Nous étions déjà présents à Montpellier et à Marseille, mais nous n’avions pas encore de présence physique dans la zone de Sophia Antipolis. L’ouverture de l’agence avec quatre personnes, lance de nouveaux enjeux commerciaux. Nous serons plus visibles sur ce terrain et nous allons engager de nouvelles collaborations, recruter sur place des experts Open Source pour aller chez nos clients. Ajoutons que nos salariés en mission sur le site bénéficient du support technique de toutes nos équipes.”
“Nous nous impliquons aussi dans la vie de la technopole. Ainsi nous avons participé au Sophia Summit. Fin novembre, nous avons également animé avec notre partenaire Amazon Web Services (AWS), une première conférence à la Maison de l’Intelligence Artificielle sur le thème de “Comment l’IA générative va transformer votre métier ?” L’occasion de rencontrer et d’échanger avec la communauté technologique sophipolitaine.”

Qu’est ce que la Fondation Sophia Antipolis vous a apporté ?

Nous avons bénéficié d’une journée d’intégration à la Fondation Sophia Antipolis afin d’être plus visibles sur la technopole. Nous avons été mis en relation notamment avec Telecom Valley, le Pôle SCS, la CCI Nice Côte d’Azur et nous avons pu échanger rapidement avec les acteurs sophipolitains des technologies du numérique dont l’Intelligence Artificielle.”

VIDETICS

VIDETICS s'allie à KAYDAN Groupe en Côte d'Ivoire

VIDETICS

VIDETICS, startup innovante basée sur la Côte d’Azur, annonce la création de sa Joint-Venture, VIDETICS West Africa. Marquant ainsi une expansion significative sur le continent africain, cette collaboration stratégique avec KAYDAN Groupe en Côte d’Ivoire ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de solutions novatrices en analyse vidéo en temps réel.

Crédits @Videtics

Une alliance stratégique avec DUX Côte d'Ivoire pour la transformation numérique en Afrique de l'Ouest

La nouvelle entité s’allie à DUX Côte d’Ivoire, une filiale du KAYDAN Groupe, réputée pour son expertise en intelligence artificielle. Cette entreprise a été fondée par Fatim Cissé, une figure majeure dans le domaine de l’IA en Côte d’Ivoire. DUX se distingue par ses services personnalisés, offrant des solutions adaptées aux besoins sociaux et professionnels du pays.

VIDETICS West Africa se positionne comme un acteur clé de la transformation numérique en Afrique de l’Ouest. En capitalisant sur l’économie robuste de la Côte d’Ivoire, elle poursuit un double objectif. Il s’agira pour la startup sophipolitaine de développer des solutions technologiques adaptées à la région tout en contribuant à l’économie locale par la création d’emplois et la formation de talents.

Alan FERBACH, CEO et co-fondateur de VIDETICS, assumera la présidence du Conseil d’administration de VIDETICS West Africa. Son expertise et son expérience dans l’écosystème de l’Intelligence Artificielle de Sophia Antipolis promettent une intégration harmonieuse des connaissances locales et internationales pour favoriser une croissance soutenue.

De plus, cette initiative marque également la première visite en Côte d’Ivoire de Marco LANDI, Président de l’Institut EuropIA. Cela offre ainsi une occasion propice à l’échange de savoir-faire entre les acteurs de l’innovation et de l’intelligence artificielle des Alpes-Maritimes et ceux de la Côte d’Ivoire.

Déploiement anticipé de projets pilotes pour un impact immédiat

Dès les premiers mois de 2024, VIDETICS West Africa entreprendra des projets pilotes. Se focalisant sur les infrastructures portuaires et les manifestations sportives, cette démarche illustre l’engagement concret envers le développement technologique et économique de la région, mettant en exergue la pertinence immédiate de cette collaboration.

Cette initiative reflète la volonté de VIDETICS d’être non seulement un acteur technologique, mais également un partenaire engagé dans l’évolution économique et sociale de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique de l’Ouest.

Cet engagement de VIDETICS est souligné par Alan FERBACH. Il partage une vision commune pour un avenir technologique inclusif. De son côté, Alain KOUADIO, Président de KAYDAN Groupe, met en lumière les opportunités que cette collaboration offre pour la transformation digitale des secteurs clés en Côte d’Ivoire.

Ce partenariat stratégique entre VIDETICS et KAYDAN Groupe incarne une fusion d’expertises visant à stimuler l’innovation locale et à contribuer au développement durable de l’écosystème numérique en Afrique de l’Ouest.

WAICF EDITION 2024

WAICF Edition 2024

Focus Sophia Antipolis

Nous sommes ravis d’annoncer que dix-neuf startups innovantes de Sophia Antipolis participeront au World Artificial Intelligence Cannes Festival (WAICF) qui se tiendra du 8 au 10 Février 2024, au Palais des Festivals et des Congrès à Cannes. Ces entreprises, véritables piliers du rayonnement de la technopole, démontrent l’excellence et la diversité de l’écosystème technologique de la technopole.

L’équipe du Développement de la Technopole Sophia Antipolis et les équipes de la Fondation Sophia Antipolis seront aussi mobilisées à l’occasion du salon, à la disposition des participants afin de partager des informations approfondies sur les opportunités de collaboration, les projets innovants en cours, ainsi que sur les installations, services et hébergements disponibles au sein de la technopole. Les visiteurs auront ainsi la chance de dialoguer directement avec les acteurs clés, de poser des questions spécifiques et de découvrir de manière interactive les multiples facettes de Sophia Antipolis en tant que moteur de l’innovation.

Les entreprises sélectionnées seront fièrement représentées grâce à l’initiative du Département 06 tout au long de la durée du salon, offrant ainsi une vitrine exceptionnelle de l’innovation locale au village des startups (stand Département 06). Cette participation collective avec le soutien de la Maison de l’Intelligence Artificielle témoigne de la vitalité et de la puissance créative de Sophia Antipolis en tant que hub technologique de renommée mondiale.

Ces startups prometteuses ont été sélectionnées par un comité de sélection composé de membres du jury de la Maison de l’Intelligence Artificielle, du cluster IA, de SAP Labs, de la CCI Nice Côte d’Azur, et de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (Direction du Développement de la Technopole). Cette collaboration souligne l’engagement commun en faveur de l’excellence et de la promotion des avancées technologiques à Sophia Antipolis.

Voici un aperçu des 19 startups implantées à Sophia Antipolis qui figureront parmi les 25 exposants du stand du Département :

AzurIA propose un service sur-mesure d’Intelligence artificielle (IA) pour système embarqué dans les domaines de l’espace, l’économie bleue et verte, et l’écologie. Une IA en mesure de traiter avec une faible latence et consommation des images ou vidéos 2D ou 3D en haute résolution spatiale avec une haute plage de dynamique.

Pionnière de l’avenir des traitements pour les cancers gastro-intestinaux, CellEmax utilise sa plateforme propriétaire pour identifier des cibles thérapeutiques innovantes. Couplant pharmacologie à l’échelle de la cellule unique et intelligence artificielle de pointe, CellEmax permet aux startups biotechnologiques et grands groupes pharmaceutiques de concevoir rationnellement des combinaisons de médicaments plus efficaces dès les premiers stades pré-cliniques.

Ezako utilise le Big Data et l’intelligence artificielle pour résoudre des problèmes complexes de manière innovante via Upalgo, une solution automatique de traitement des données qui apprend les patterns d’usages et trouve avec sa technologie brevetée les écarts dans les données, même les plus infimes.

Himydata est une société spécialisée dans l’intégration et l’analyse de données. La plateforme permet de faciliter la gestion des données d’une entreprise afin de fournir une vision à 360° de l’ensemble du système d’information, et de permettre ainsi aux équipes IT et métiers de disposer de plus de temps.

Incari Labs est une société internationale de technologie et de logiciels qui révolutionne le paysage des interfaces homme-machine (IHM) qui permettent à diverses industries, telles que la mobilité, de faire passer les systèmes de l’état de concept à celui de réalité. Une plateforme qui mets l’accent sur la 3D et le low-code, et rendre le développement technologique plus convivial.

iPepper propose une gamme de services autour de la protection et de la valorisation des données grâce à une offre complète en coaching, recrutement et conseil via une plateforme dédiée entre profils « scrappés » sur internet (réseaux, job boards etc.) et les fiches de postes.

Kizwork révolutionne la collaboration en proposant un jumeau numérique d’entreprise, offrant une expérience immersive et 360° pour la relation clients-collaborateurs. Cette plateforme, qui consomme jusqu’à 30 fois moins de C02 q’une solution de visioconference est déjà appliquée à divers secteurs tels que la banque, l’industrie, et l’e-learning, développe des fonctionnalités innovantes telles que la génération automatique de comptes rendus de réunions, visualisation de fichiers 3D High Def et de traduction simultanée.

MOABI propose des audits totalement automatisés de la posture sécurité de logiciels sans détenir le code source. Le diagnostic est établi sur la base de métriques représentatives des meilleures pratiques mondiales, et basé sur la technologie de « reverse engineering » pour adresser des questions de cybersécurité.

MYCOPHYTO développe des solutions biologiques uniques de régénération des sols pour réduire les apports d’eau et d’engrais chimiques grâce à l’optimisation d’associations entre les plantes et des champignons mycorhiziens adaptés à chaque territoire et à chaque culture.

MyHotelMatch propose une technologie qui applique le principe des rencontres en ligne aux réservations d’hôtels via la mise en relation intelligente grâce à l’IA. Une innovation qui vise à réduire la dépendance des OTA et en offrant des choix personnalisés via des profils de correspondance entre les clients et les hôtels.

SequoIA Analytics développe une solution de surveillance de trafic routier en utilisant les informations issues des câbles de télécommunication à fibres optiques. Le projet s’appuie sur une intelligence artificielle exploitant les bruits faibles dus au trafic routier qui perturbent le signal optique.

Smartprofile est une solution de Marketing Automation alimentée par du tracking on line à des modules de push marketing tout en un pour collecter, traiter et exploiter en temps réel les données de manière à mutualiser des données off-line et des données issues du tracking de site internet en temps réel.

Somanity porte un vif intérêt sur l’évolution des technologies biomédicales destinées à améliorer la qualité de vie des individus en développant un prototype d’exosquelette à même d’accompagner et de renforcer l’homme dans chacun des secteurs suivants : le médical, le spatial et la défense.

Supponor est une société de médias et de technologies sportives dont la technologie de publicité virtuelle révolutionne la publicité visible à la télévision dans les sports en direct avec une plateforme de diffusion logicielle basée sur l’IA qui affiche des publicités virtuelles, modifiées pour les différents flux de diffusion qui ciblent des groupes d’audience spécifiques.

TidyUp Technologies est un éditeur et un intégrateur de logiciels qui propose une solution qui vise à assurer une gestion fiable, intelligente et simplifiée des contenus numériques pour les petites et moyennes entreprises, administrations territoriales et collectivités et acteurs du secteur associatif.

VerbaLIA développe un outil d’IA pour générer facilement des vidéos personnalisables et multilingues. Sa solution, basée sur de l’IA, garantit une génération en temps réel, des économies de temps substantielles et une approche rentable pour une production de masse, adaptée aux besoins spécifiques des entreprises pour la création de contenu. Cet outil est capable de générer du contenu à partir de n’importe quel type de dialogue.

UnBias est une DeepTech qui se concentre sur la compréhension des signaux de haute précision, portable et le contrôle des biais. A partir de la compréhension du langage naturel (sexisme, racisme, antisémitisme, islamophobie…), la startup a développé un algorithme capable de “débiaiser” des énoncés pour une langue fléchie et d’articuler le sens dans le contexte d’un environnement plus large.

Videtics propose une suite logicielle qui facilite la surveillance des zones protégées, l’investigation à postériori grâce à l’Intelligence Artificielle au travers de solutions logicielles spécifiques au monde de la sécurité et de la sûreté, dans le but d’identifier et mettre en évidence les éléments les plus pertinents pour les prises de décision.

NeuroPin - Lauréat des SophIA Awards 2022

Lauréate des SophIA Awards 2022, Antonia Machlouzarides-Shalit, Fondatrice et PDG de NeuroPin exposera sur un stand dédié au WAICF. La startup se démarque par le développement d’un logiciel médical basé sur l’IA pour optimiser les diagnostics de neuroradiologie pour accompagner les radiologues à localiser automatiquement et à mesurer, en 2D et 3D, les régions du cerveau et tout résultat anormal.

La participation de ces startups au WAICF renforce la position de Sophia Antipolis en tant que centre d’excellence technologique et confirme son rôle de leader dans le domaine de l’intelligence artificielle. Nous invitons chaleureusement les visiteurs du salon à découvrir les innovations exceptionnelles de ces entreprises qui façonnent l’avenir de la technologie !

À propos de Sophia Antipolis :

Sophia Antipolis, première technopole d’Europe, dans les Alpes-Maritimes, en Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur a été fondée en 1969. Ce parc de haute technologie au sein d’un parc naturel protégé, concentre un écosystème dynamique dédié à l’innovation, à la recherche et au développement dans les domaines des technologies de l’information, de la communication, de la santé-biotech, de l’énergie, électronique embarquée et bien d’autres. Sophia Antipolis incarne un pôle d’excellence technologique et d’innovation, où la collaboration entre les entreprises, la recherche et l’éducation crée un écosystème dynamique et stimulant. Sa renommée internationale en fait un lieu incontournable pour ceux qui cherchent à façonner l’avenir des technologies. La technopole rassemble plus de 41 000 actifs, 2 500 entreprises, des laboratoires de recherche, des start-ups et des institutions académiques de renom qui contribuent à la création d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée et spécialisée.

À propos du WAICF :

Le World Artificial Intelligence Cannes Festival (WAICF) représente un événement majeur dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), se déroulant à Cannes, réunissant des professionnels de l’industrie et des passionnés de l’IA du monde entier. Cet événement annuel a pour objectif de promouvoir et de célébrer les avancées significatives dans le domaine de l’intelligence artificielle, en mettant en lumière les dernières innovations, les recherches de pointe et les applications pratiques de l’IA. Le salon comprend des présentations de projets novateurs, des démonstrations technologiques mettant en avant des solutions basées sur l’intelligence artificielle.

CUTISS INNOVATION

Une nouvelle pépite de la dermatologie au BioParc de Sophia Antipolis

CUTISS Innovation

L’inauguration  du site de CUTISS Innovation au BioParc met en lumière cette biotech qui développe des produits innovants pour la restauration de la pigmentation de la peau, l’automatisation de la médecine régénérative et qui a engagé avec un autre acteur sophipolitain, SpacePharma, des recherches sur le comportement dans l’espace de la peau reconstruite.

Crédits @WebTimeMédias

C’est une nouvelle pépite de la dermatologie et de la régénération de la peau qui a choisi de se développer à Sophia Antipolis : CUTISS Innovation. Filiale de la société suisse CUTISS AG, elle a inauguré jeudi 5 octobre son site français (bureau et labo) installé au BioParc, dans les bâtiments anciennement de Galderma. Une inauguration qui s’est faite en présence de Jean Leonetti, président de la CASA (Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis et de Jean-Pierre Dermit, maire de Biot.

Elargir les activités de R&D de la maison-mère suisse

Créée en 2017, la maison-mère, spin off de l’université de Zurich, a développé un processus de fabrication de peau personnalisée à partir de ses travaux de bio-ingénierie. Essentiel pour éviter les inconvénients de l’auto-greffe aux grands brûlés. CUTISS AG, qui a pu lever 67 millions de francs suisse, tenait cependant à étendre ses activités de R&D. Elle souhaitait se concentrer plus particulièrement sur le développement de produits innovants pour la restauration de la pigmentation de la peau et l’automatisation de la médecine régénérative personnalisée. L’objectif de son implantation dans la technopole, avec l’aide de Team Côte d’Azur et aujourd’hui de la Fondation Sophia Antipolis. 

 

Un premier pied a pu ainsi être posé au Business Pôle début 2022. Puis des locaux adaptés ont été trouvés au BioParc il y a un an. Président de CUTISS Innovation et Chief Innovation Officer de CUTISS AG, Vincent Ronfard explique pourquoi le choix de Sophia Antipolis, les travaux qui s’y font, et les développements du site envisagés.

Des partenaires d’excellence à proximité

“CUTISS Suisse s’est rendu compte que nous avions besoin d’activités de recherche toujours sur la peau et sur la médecine personnalisée, mais séparées de la maison-mère. Notre mission, c’est de développer de la peau personnalisée pour traiter les grands brûlés et assurer la chirurgie reconstructrice. Il fallait aussi couvrir d’autres sujets dans la thématique de CUTISS.”

 

“Pour ces travaux, des opportunités nous sont apparues en France et notamment à Sophia Antipolis où, travaillant pour l’Oréal, j’avais eu l’occasion de venir chez Galderma. La technopole était d’autant plus pertinente que nous voulions travailler en étroite collaboration avec le professeur Thierry Passeron, chef du service de dermatologie du CHU de Nice et chef d’équipe INSERM au Centre méditerranéen de médecine moléculaire. C’est un expert mondial dans le domaine de la pigmentation qui nous apporte son expertise médicale et scientifique afin de développer des solutions pour le traitement des problèmes de pigmentation.”

Avec SpacePharma pour le comportement dans l’espace de la peau reconstruite

“Nous avons également la chance de collaborer avec IBSA Pharma, qui se trouve à Sophia Antipolis et avec laquelle nous avons conclu un contrat de licence pour VitiCell®, un dispositif médical marqué CE pour le traitement des pathologies de la pigmentation de la peau. Autant dire que, dans la technopole, nous ne pouvions mieux tomber.”

 “Aujourd’hui, après une année, nous sommes une équipe de six personnes et nous avons des projets qui vont demander des effectifs plus importants. Nous travaillons sur trois axes de recherche. Le premier concerne la pigmentation. Le second tient dans le développement d’un dispositif médical pour le traitement des plaies chroniques. Le troisième concerne le vieillissement et s’appuie sur des recherches avancées dans l’espace. Nous avons envoyé des cellules de peau dans l’espace pour explorer les mécanismes de cicatrisation et de vieillissement de la peau en microgravité avec d’éventuelles applications pratiques sur Terre. Cette recherche est en cours avec un autre acteur sophipolitain, SpacePharma.”

 “Les évolutions possibles du site ? Notre but est de développer des dispositifs médicaux. Et dans le domaine médical, cela prend du temps. Mais à un moment, il faudra se poser la question d’une activité de production et de vente.” Pourquoi pas Sophia Antipolis ?

WAICF EDITION 2024

WAICF Edition 2024

Focus Sophia Antipolis

Nous sommes ravis d’annoncer que dix-neuf startups innovantes de Sophia Antipolis participeront au World Artificial Intelligence Cannes Festival (WAICF) qui se tiendra du 8 au 10 Février 2024, au Palais des Festivals et des Congrès à Cannes. Ces entreprises, véritables piliers du rayonnement de la technopole, démontrent l’excellence et la diversité de l’écosystème technologique de la technopole.

L’équipe du Développement de la Technopole Sophia Antipolis et les équipes de la Fondation Sophia Antipolis seront aussi mobilisées à l’occasion du salon, à la disposition des participants afin de partager des informations approfondies sur les opportunités de collaboration, les projets innovants en cours, ainsi que sur les installations, services et hébergements disponibles au sein de la technopole. Les visiteurs auront ainsi la chance de dialoguer directement avec les acteurs clés, de poser des questions spécifiques et de découvrir de manière interactive les multiples facettes de Sophia Antipolis en tant que moteur de l’innovation.

Les entreprises sélectionnées seront fièrement représentées grâce à l’initiative du Département 06 tout au long de la durée du salon, offrant ainsi une vitrine exceptionnelle de l’innovation locale au village des startups (stand Département 06). Cette participation collective avec le soutien de la Maison de l’Intelligence Artificielle témoigne de la vitalité et de la puissance créative de Sophia Antipolis en tant que hub technologique de renommée mondiale.

Ces startups prometteuses ont été sélectionnées par un comité de sélection composé de membres du jury de la Maison de l’Intelligence Artificielle, du cluster IA, de SAP Labs, de la CCI Nice Côte d’Azur, et de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (Direction du Développement de la Technopole). Cette collaboration souligne l’engagement commun en faveur de l’excellence et de la promotion des avancées technologiques à Sophia Antipolis.

Voici un aperçu des 19 startups implantées à Sophia Antipolis qui figureront parmi les 25 exposants du stand du Département :

AzurIA propose un service sur-mesure d’Intelligence artificielle (IA) pour système embarqué dans les domaines de l’espace, l’économie bleue et verte, et l’écologie. Une IA en mesure de traiter avec une faible latence et consommation des images ou vidéos 2D ou 3D en haute résolution spatiale avec une haute plage de dynamique.

Pionnière de l’avenir des traitements pour les cancers gastro-intestinaux, CellEmax utilise sa plateforme propriétaire pour identifier des cibles thérapeutiques innovantes. Couplant pharmacologie à l’échelle de la cellule unique et intelligence artificielle de pointe, CellEmax permet aux startups biotechnologiques et grands groupes pharmaceutiques de concevoir rationnellement des combinaisons de médicaments plus efficaces dès les premiers stades pré-cliniques.

Ezako utilise le Big Data et l’intelligence artificielle pour résoudre des problèmes complexes de manière innovante via Upalgo, une solution automatique de traitement des données qui apprend les patterns d’usages et trouve avec sa technologie brevetée les écarts dans les données, même les plus infimes.

Himydata est une société spécialisée dans l’intégration et l’analyse de données. La plateforme permet de faciliter la gestion des données d’une entreprise afin de fournir une vision à 360° de l’ensemble du système d’information, et de permettre ainsi aux équipes IT et métiers de disposer de plus de temps.

Incari Labs est une société internationale de technologie et de logiciels qui révolutionne le paysage des interfaces homme-machine (IHM) qui permettent à diverses industries, telles que la mobilité, de faire passer les systèmes de l’état de concept à celui de réalité. Une plateforme qui mets l’accent sur la 3D et le low-code, et rendre le développement technologique plus convivial.

iPepper propose une gamme de services autour de la protection et de la valorisation des données grâce à une offre complète en coaching, recrutement et conseil via une plateforme dédiée entre profils « scrappés » sur internet (réseaux, job boards etc.) et les fiches de postes.

Kizwork révolutionne la collaboration en proposant un jumeau numérique d’entreprise, offrant une expérience immersive et 360° pour la relation clients-collaborateurs. Cette plateforme, qui consomme jusqu’à 30 fois moins de C02 q’une solution de visioconference est déjà appliquée à divers secteurs tels que la banque, l’industrie, et l’e-learning, développe des fonctionnalités innovantes telles que la génération automatique de comptes rendus de réunions, visualisation de fichiers 3D High Def et de traduction simultanée.

MOABI propose des audits totalement automatisés de la posture sécurité de logiciels sans détenir le code source. Le diagnostic est établi sur la base de métriques représentatives des meilleures pratiques mondiales, et basé sur la technologie de « reverse engineering » pour adresser des questions de cybersécurité.

MYCOPHYTO développe des solutions biologiques uniques de régénération des sols pour réduire les apports d’eau et d’engrais chimiques grâce à l’optimisation d’associations entre les plantes et des champignons mycorhiziens adaptés à chaque territoire et à chaque culture.

MyHotelMatch propose une technologie qui applique le principe des rencontres en ligne aux réservations d’hôtels via la mise en relation intelligente grâce à l’IA. Une innovation qui vise à réduire la dépendance des OTA et en offrant des choix personnalisés via des profils de correspondance entre les clients et les hôtels.

SequoIA Analytics développe une solution de surveillance de trafic routier en utilisant les informations issues des câbles de télécommunication à fibres optiques. Le projet s’appuie sur une intelligence artificielle exploitant les bruits faibles dus au trafic routier qui perturbent le signal optique.

Smartprofile est une solution de Marketing Automation alimentée par du tracking on line à des modules de push marketing tout en un pour collecter, traiter et exploiter en temps réel les données de manière à mutualiser des données off-line et des données issues du tracking de site internet en temps réel.

Somanity porte un vif intérêt sur l’évolution des technologies biomédicales destinées à améliorer la qualité de vie des individus en développant un prototype d’exosquelette à même d’accompagner et de renforcer l’homme dans chacun des secteurs suivants : le médical, le spatial et la défense.

Supponor est une société de médias et de technologies sportives dont la technologie de publicité virtuelle révolutionne la publicité visible à la télévision dans les sports en direct avec une plateforme de diffusion logicielle basée sur l’IA qui affiche des publicités virtuelles, modifiées pour les différents flux de diffusion qui ciblent des groupes d’audience spécifiques.

TidyUp Technologies est un éditeur et un intégrateur de logiciels qui propose une solution qui vise à assurer une gestion fiable, intelligente et simplifiée des contenus numériques pour les petites et moyennes entreprises, administrations territoriales et collectivités et acteurs du secteur associatif.

VerbaLIA développe un outil d’IA pour générer facilement des vidéos personnalisables et multilingues. Sa solution, basée sur de l’IA, garantit une génération en temps réel, des économies de temps substantielles et une approche rentable pour une production de masse, adaptée aux besoins spécifiques des entreprises pour la création de contenu. Cet outil est capable de générer du contenu à partir de n’importe quel type de dialogue.

UnBias est une DeepTech qui se concentre sur la compréhension des signaux de haute précision, portable et le contrôle des biais. A partir de la compréhension du langage naturel (sexisme, racisme, antisémitisme, islamophobie…), la startup a développé un algorithme capable de “débiaiser” des énoncés pour une langue fléchie et d’articuler le sens dans le contexte d’un environnement plus large.

Videtics propose une suite logicielle qui facilite la surveillance des zones protégées, l’investigation à postériori grâce à l’Intelligence Artificielle au travers de solutions logicielles spécifiques au monde de la sécurité et de la sûreté, dans le but d’identifier et mettre en évidence les éléments les plus pertinents pour les prises de décision.

NeuroPin – Lauréat des SophIA Awards 2022

Lauréate des SophIA Awards 2022, Antonia Machlouzarides-Shalit, Fondatrice et PDG de NeuroPin exposera sur un stand dédié au WAICF. La startup se démarque par le développement d’un logiciel médical basé sur l’IA pour optimiser les diagnostics de neuroradiologie pour accompagner les radiologues à localiser automatiquement et à mesurer, en 2D et 3D, les régions du cerveau et tout résultat anormal.

La participation de ces startups au WAICF renforce la position de Sophia Antipolis en tant que centre d’excellence technologique et confirme son rôle de leader dans le domaine de l’intelligence artificielle. Nous invitons chaleureusement les visiteurs du salon à découvrir les innovations exceptionnelles de ces entreprises qui façonnent l’avenir de la technologie !

À propos de Sophia Antipolis :

Sophia Antipolis, première technopole d’Europe, dans les Alpes-Maritimes, en Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur a été fondée en 1969. Ce parc de haute technologie au sein d’un parc naturel protégé, concentre un écosystème dynamique dédié à l’innovation, à la recherche et au développement dans les domaines des technologies de l’information, de la communication, de la santé-biotech, de l’énergie, électronique embarquée et bien d’autres. Sophia Antipolis incarne un pôle d’excellence technologique et d’innovation, où la collaboration entre les entreprises, la recherche et l’éducation crée un écosystème dynamique et stimulant. Sa renommée internationale en fait un lieu incontournable pour ceux qui cherchent à façonner l’avenir des technologies. La technopole rassemble plus de 41 000 actifs, 2 500 entreprises, des laboratoires de recherche, des start-ups et des institutions académiques de renom qui contribuent à la création d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée et spécialisée.

À propos du WAICF :

Le World Artificial Intelligence Cannes Festival (WAICF) représente un événement majeur dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), se déroulant à Cannes, réunissant des professionnels de l’industrie et des passionnés de l’IA du monde entier. Cet événement annuel a pour objectif de promouvoir et de célébrer les avancées significatives dans le domaine de l’intelligence artificielle, en mettant en lumière les dernières innovations, les recherches de pointe et les applications pratiques de l’IA. Le salon comprend des présentations de projets novateurs, des démonstrations technologiques mettant en avant des solutions basées sur l’intelligence artificielle.

Rejoignez l’incubateur TechForward

Sophia Antipolis

Rejoignez l’incubateur TechForward

TechForward, l’incubateur commun issu du rapprochement entre EURECOM, l’EDHEC Business School et l’Institut Mines-Télécom, recrute sa prochaine promotion de startups. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 janvier 2024.

TechForward, l’incubateur commun issu du rapprochement entre EURECOM, l’EDHEC Business School et l’Institut Mines-Télécom, recrute sa prochaine promotion de startups. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 janvier 2024.

Incubées au cœur du business pôle de Sophia Antipolis pour une durée d’un an, les startups rejoignant le programme bénéficient de nombreuses ressources délivrées par EDHEC Entrepreneurs et au cœur des écosystèmes des trois institutions partenaires, parmi :

  • Un accompagnement personnalisé auprès d’un Program Manager dédié ;
  • L’accès à un réseau de +300 experts métiers (financement, juridique, marketing, développement produit…) ;
  • Un large réseau d’enseignants-chercheurs et d’alumni des trois partenaires ;
  • Un soutien spécifique à la performance globale (environnementale, sociale et économique) et à la mise en œuvre de pratiques responsables ;
  • Un accompagnement au financement de l’innovation technologique et l’accès à +100 investisseurs partenaires ;
  • L’opportunité d’évoluer au sein d’une communauté soudée d’entrepreneurs.

Les conditions d’accès au programme

Ouvert à tous, l’incubateur TechForward accompagne les entrepreneurs dans le développement de projets technologiques innovants et à forte valeur ajoutée pour la société. Les startups sélectionnées adressent un ou plusieurs défis majeurs actuels :

  • People power : #education #employment #fintech #personal data…
  • Climate change#climatetech #energy #agritech #mobility #circular economy…
  • Healthy living : #foodtech #healthtech #silvertech #wellness…
  • Digital & business transformation : #Retailtech/ecommerce #industrie 4.0 #blockchain #AI…

En savoir plus sur les critères d’éligibilité au programme TechForward.

Candidater au programme

L’appel à candidatures est ouvert du 4 décembre au 21 janvier. Pour rejoindre TechForward :

  • Complétez le test d’éligibilité avant le 21 janvier ;
  • Si vous êtes éligible, vous recevrez par mail le formulaire de candidature à compléter pour en savoir plus sur votre startup et sur votre motivation à rejoindre l’incubateur ;
  • Votre dossier a été retenu ? Vous passerez donc à la dernière étape : un pitch de 7 minutes devant un jury de professionnels de l’écosystème (investisseurs, entrepreneurs, mentors…) pour présenter votre projet le 7 février dans les locaux d’EURECOM.

L’intégration de la nouvelle promotion se déroulera le 19 février 2024.

Informations pratiques

Pour toute question sur le programme ou les conditions d’accès, l’équipe TechForward vous convie à une session d’information, ouverte à tous, qui se déroulera le 10 janvier à 13h00 en ligne. Inscrivez-vous ici.

TRADITION MEETS FUTURE

Financement des scale-ups

Tradition Meets Future s’installe à Sophia Antipolis

Plateforme d’investissement fondée à Berlin, Tradition Meets Future a ouvert il y a deux mois un bureau au Sundesk. Dirigé par le Dr Sven Janssen, Pdg et partenaire fondateur de la société, il vise l’accompagnement des scale-ups européennes qui portent des projets innovants et durables. Un nouvel acteur sophipolitain dans le domaine du financement des entreprises de croissance.

Crédits @WebTimeMédias

S’il est un domaine qu’il est important de renforcer pour assurer l’essor des entreprises innovantes de la technopole et de la Côte d’Azur, c’est bien celui du financement. C’est justement ce domaine qu’adresse la société allemande Tradition Meets Future (TMF Growth) qui a ouvert un bureau au Sundesk de Sophia Antipolis il y a deux mois. Plateforme d’investissement fondée à Berlin il y a trois ans, elle est spécialisée dans le conseil et la structuration de financements par emprunts destinés à soutenir des objectifs de croissance. Elle vise tout particulièrement l’accompagnement des scale-ups européennes qualifiées qui portent des projets innovants et durables, en facilitant leur accès aux capitaux nécessaires à leur expansion.

Le site sophipolitain, qui sera inauguré le 30 novembre prochain, est dirigé par le Dr Sven Janssen. Pdg et partenaire fondateur de TMF Growth c’est un professionnel expérimenté de la finance. Il a travaillé notamment sur les fusions et acquisitions, sur le financement des PME dans les marchés des capitaux et de la dette. Il compte plus de vingt ans d’expérience dans le financement des entreprises, la gestion des investissements et l’analyse financière, et a à son actif la structuration de plus de 3,5 milliards d’euros de financement de la dette. Il explique pourquoi il a choisi Sophia Antipolis et ce que sa société compte apporter.

Pourquoi ce nouveau et premier site européen ?

Dès le début, nous nous sommes positionnés comme une entreprise paneuropéenne avec un réseau solide dans plusieurs pays européens. Nous travaillons avec plus de 70 partenaires financiers qui peuvent fournir des solutions de financement non dilutives à des fins de croissance. Nous sommes convaincus que l’Europe a besoin de vrais entrepreneurs pour plus d’innovation afin de stimuler la croissance économique.

Nous reconnaissons que l’écosystème français des start-ups a engendré des entreprises souvent plus matures, plus grandes et potentiellement plus prometteuses que l’Allemagne. Nos liens proches avec des grands venture capital investisseurs français, les mesures prises par le gouvernement en faveur des start-ups, les initiatives telles que la FrenchTech et une culture dynamique de la recherche et de l’innovation, comme ici à Sophia Antipolis, nous ont permis de considérer la France comme notre premier lieu d’implantation en dehors de l’Allemagne.

Pourquoi avez-vous choisi Sophia Antipolis ?

“Sophia Antipolis, en tant que première technopole d’Europe, offre un accès direct à un écosystème riche en start-ups innovantes, entreprises technologiques et centres de recherche. Avec un accent marqué sur les entreprises respectant les critères ESG, Tradition Meets Future se trouve en parfaite synergie avec les acteurs locaux pour renforcer sa vision et sa mission en Europe. L’infrastructure favorable et un réseau étendu favorisant des partenariats et collaborations exceptionnels, représentent pour nous une grande opportunité.

Particulièrement, le soutien de partenaires renommés comme la Fondation Sophia Antipolis et le Club d’Affaires Franco-Allemand constitue un atout précieux. D’ailleurs, la présence limitée de représentants en matière de financement à Sophia Antipolis signifie que de nombreuses entreprises innovantes pourraient ne pas avoir accès à des options de financement optimales. En proposant des solutions financières aux entreprises de la région, nous avons l’opportunité non seulement d’étendre notre empreinte, mais aussi de contribuer directement à la dynamique économique de Sophia Antipolis.”

Ce que vous proposez à partir de la technopole et vos projets pour l'avenir ?

“Nous pouvons soutenir des demandes de financement allant de 5 à 100 millions d’euros, dans tous les secteurs, à condition que les entreprises fassent preuve d’une croissance rapide de leur chiffre d’affaires. Notre bureau de Sophia Antipolis compte actuellement deux membres de son équipe, en plus de la Senior Advisor française qui est basée à Berlin. 

Nous intensifions également nos coopérations avec des investisseurs institutionnels et des family offices français qui comprennent le profil risque-rendement attractif de nos créditeurs européens, en discutant de la structure la plus appropriée pour investir dans la dette de croissance. C’est pourquoi nous envisageons le lancement de notre propre fonds de dette technologique.”

Quelles sont vos attentes envers la Fondation Sophia Antipolis ?

“La Fondation Sophia Antipolis a déjà dépassé nos attentes. Grâce à son soutien, Tradition Meets Future a pu s’établir facilement, accéder à de nombreuses entreprises innovantes et, grâce à son réseau, un nouveau collaborateur a rejoint notre équipe. Nous sommes optimistes quant à l’avenir de cette collaboration fructueuse et nous pensons que notre coopération peut être bénéfique pour les deux parties, notamment en attirant des investisseurs internationaux dans la région.”

En savoir plus sur : https://www.tmfgrowth.com/