L’ADEME s’est installée à Sophia-Antipolis dès 1979 avec des équipes travaillant sur le développement des énergies renouvelables et la maitrise des consommations d’énergie dans les bâtiments. Il s’agissait alors du COMES, le commissariat à l’énergie solaire, que l’Etat avait souhaité installer… au soleil ! L’objectif était de constituer un pôle d’excellence avec l’école des Mines et le CSTB, et les collaborations sont toujours actives à ce jour. L’intuition de l’apport d’une implantation de cette agence de l’Etat au cœur d’une technopole d’excellence s’est révélé parfaitement juste, et nous souhaitons prendre part encore longtemps à l’écosystème sophipolitain et contribuer à son développement durable et à son rayonnement national et international.

Sophia-Antipolis est un centre d’excellence et un écosystème économique et technique d’une grande richesse. Pour l’ADEME, il permet à la fois des interactions avec des partenaires de premier plan pour partager et développer notre expertise et la possibilité d’interagir avec eux sur des problématiques majeures, qui se retrouvent concentrées sur un territoire restreint : réduction de l’impact environnemental du développement, mobilité et congestion, approvisionnement énergétique, gestion des déchets, adaptation au changement climatique, etc. Pour l’ADEME, Sophia-Antipolis est à la fois une source de compétences et un terrain de jeu pour expérimenter et porter nos messages et nos outils en faveur d’une transition écologique et économique qui s’inscrit dans un développement plus durable. C’est pour nous une sorte de laboratoire.